Jolie petite cabane de terre et de paille

Par-là
Quelque part entre les pins
La Méouge et les étoiles
S’est perdue une jolie petite cabane
De terre et de paille

Un mélange d’argile et de foin
Une bâche de camion comme capuchon
Et quelques genêts bien calés
Trois fois rien
Et pourtant tout y est

Un lit un poêle et la lune
Comme lampe de chevet
Une eau pure
Belle
Glacée

Mais encore et surtout l’amitié
Si évidente
Hilarante
Et vivante
Qu’on n’hésite pas à la chanter

L’esprit vagabonde sur les sentiers
De violettes parsemés
Du lézard à la biche
Du buis à l’if
La montagne livre ses secrets au cœur attentif

Puis le printemps s’invite
Chez quelques gens un peu barrés
Petits et grands
S’en vont chanter

Danser
Et rêver un monde autrement
Tout un village embrasé dans la simplicité
Feu Caramantran

Par-là
Quelque part entre les pins
La Méouge et les étoiles
S’est perdue une jolie petite cabane
De terre et de paille

©Benoît Patte

P1040140
©Photo d’Anne Nuttelet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s